Beijing - La Chine s’apprête à achever, avant la fin de l’année en cours, la construction d’une nouvelle base de production de vaccins anticovid-19 ARN messager (ARNm), spécifique au variant Omicron, à Shanghai (est), rapportent vendredi les médias.

La construction de la base entre dans les dernières phases, a indiqué Liu Jian, directeur général de la succursale de Shanghai du fabricant chinois de vaccins, CanSino.

Durant la première phase, l'usine aura une production annuelle de 100 millions de doses, a-t-il dit, soulignant que cette production qui sera doublée par la suite.

L’Administration nationale chinoises des produits médicaux avait approuvé, en avril dernier, le vaccin ARNm pour des essais cliniques. Le vaccin est déjà entré dans l'essai clinique de phase II en Chine, a dit Liu.

La technologie de l'ARNm peut être appliquée aux vaccins contre diverses maladies, dont la grippe, a-t-il noté, ajoutant que la Chine devrait mettre en place dès que possible une chaîne d'approvisionnement indépendante et contrôlable de l'industrie de l’ARNm.

Le groupe CanSino est prêt à donner la priorité à l'utilisation d'équipements fabriqués en Chine pour promouvoir le développement de la chaîne d'approvisionnement nationale, a encore indiqué Liu.

Évoquant le choix de Shanghai pour abriter l’unité de production de vaccins, le responsable a indiqué que le hub présente de nombreux avantages, notamment le recrutement de talents, un environnement industriel et commercial favorable et une chaîne d'approvisionnement efficace.